Pour approfondir : Quelques fonds d’archives disponibles en ligne

> Par Truc, Gérôme
   CNRS
> Paru le : 28.09.2017

 

  1.  1. « September 11 Digital Archive » 

Les attentats du 11 Septembre 2001 sont concomitants des débuts de l’archivage du Web. De multiples initiatives ont ainsi vu le jour après l’attaque pour tenter d’en conserver les traces « en ligne ». Parmi elles, la plus importante est celle ayant conduit au « September 11 Digital Archive », créé au début de l’année 2002 par des historiens et des archivistes soutenus par la Sloan Foundation, le Center for History and New Media de l’Université George Mason et l’American Social History Project du Center for Media and Learning de l’Université de la ville de New York. L’objectif était d’abord de collecter des témoignages individuels d’Américains sur le 11-Septembre, et leurs documents numériques en rapport avec l’événement : e-mails, photographies numériques, enregistrements de messages téléphoniques, etc. S’y sont ajoutés depuis bien d’autres documents : pages archivées de forums Internet, scans de flyers distribués dans les rues de New York après les attentats, enregistrements audio et vidéo d’entretiens réalisés avec des New-Yorkais d’origine arabe ou chinoise, ou de confession musulmane, etc. Plus de 150 000 documents ont ainsi été collectés, qui font désormais partie des collections de la Bibliothèque du Congrès, dont 45 000 témoignages personnels, 60 000 messages électroniques (e-mails et messages sur des forums Internet), 14 000 photos numériques, et 4 500 enregistrements audio et vidéo.

http://911digitalarchive.org/

2. « September 11 News : the archives of global change in the 21st century »

Une autre important fonds d’archives disponible en ligne sur les attentats du 11-Septembre est le September 11 News : the archives of global change in the 21st century ». Il entend rassembler et organiser en sections thématiques (images, chronologie des attaques, unes de presse, réactions internationales, controverses, etc.) l’ensemble des informations relatives au 11-Septembre publiées par les médias professionnels sur Internet jusqu’en 2009. Le site se présente comme la première source d’information sur Internet à propos du 11-Septembre et de ses répercussions dans le monde, et est à ce titre recommandé par la Bibliothèque du Congrès dans sa liste des ressources en ligne sur le 11-Septembre. Initialement créé par un particulier résidant à Calgary, au Canada, qui entreprit seul ce colossal travail d’archivage du Web le jour même des attentats, il a été racheté en 2009 par un nouveau propriétaire ayant souhaité rester anonyme. 

www.september11news.com

3. « September 11, 2001, Web Archive »

Concernant le traitement médiatique du 11-Septembre, on pourra aussi, en complément du fonds précédent, consulter le « September 11, 2001, Web Archive », un fonds d’archives numériques de la Bibliothèque du Congrès (Washington D.C., États-Unis) qui rassemble des captures d’écran de 2 313 sites Internet, collectés du 11 septembre 2001 au 1er décembre 2001. La sélection des sites archivés, réalisée par la Bibliothèque du Congrès, comprend des sites d’institutions publiques, d’entreprises privées, d’associations, de médias, etc., basés aux États-Unis et dans un grand nombre de pays étrangers, dont la France.

http://lcweb2.loc.gov/diglib/lcwa/html/sept11/sept11-overview.html

4. « Understanding 9/11 : a television news archive» 

Dans la masse des sites Internet proposant des « archives du 11-Septembre », on pourra encore retenir « Understanding 9/11 : a television news archive ». Ce fonds, intégré aux collections de The Internet Archive, rassemble les enregistrements des retransmissions en direct du 11-Septembre à la télévision américaine, canadienne, britannique, japonaise, mexicaine, russe, et irakienne, ainsi que leur traitement sur ces mêmes chaînes de télévision dans les jours suivants. Au total, ce sont 3 000 heures de vidéos qui ont ainsi été collectées durant 7 jours sur 20 chaînes de télévision (dont les chaînes américaines ayant fourni les images de l’attentat au reste du monde : CNN, ABC, CBS), et qui sont désormais librement accessibles en ligne (à mettre au regard des archives de l’INA pour la télévision française : http://inatheque.ina.fr/). Une interface de navigation chronologique permet de comparer ces enregistrements à un instant donné.

www.archive.org/details/911

5. «El Archivo del duelo » du Musée national du chemin de fer espagnol

L’ « Archivo del Duelo » est un fonds d’archives ethnographiques créé par une équipe de chercheurs du Centro Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), afin de documenter les réactions populaires à l’attentat survenu dans des trains de banlieue à Madrid le 11 mars 2004 – qui reste à ce jour, avec 191 morts, le plus meurtrier jamais perpétré sur le sol européen. Sa partie principale consiste en une collection de plus de 6 400 messages sur papier et de presque 500 objets déposés dans les gares d’Atocha, d’El Pozo, de Santa Eugenia et d’Alcala de Henares en mémoire des victimes. S’y ajoutent quelques 2 500 photographies documentant les mémoriaux populaires formés dans ces gares et les messages qui y furent inscrits à même les murs, un ensemble de presque 59 000 messages de solidarité enregistrés de juin 2004 à mars 2005 via un dispositif informatique installé dans ces mêmes gares une fois les mémoriaux populaires retirés, et une soixantaine d’enregistrements audio d’entretiens réalisés avec des Madrilènes (sur le modèle du travail entrepris par le Centre d’Histoire orale de l’Université de Columbia à la suite du 11-Septembre : http://library.columbia.edu/locations/ccoh/digital/9-11.html). L’ensemble de ces documents, qui n’ont finalement jamais été mis en ligne, bien qu’ils aient été numérisés à cette intention, sont aujourd’hui consultables au Musée du chemin de fer espagnol à Madrid, où ils sont conservés.

Pour un aperçu vidéo du contenu du fonds : https://www.youtube.com/watch?v=_a2CEamkRNY

Pour une présentation du fonds (en espagnol) : https://www.youtube.com/watch?v=kt0r8JAz7U

6. « Our Marathon: The Boston Bombing Digital Archive »

Le 15 avril 2013, le marathon de Boston était frappé par un double attentat à la bombe qui fit 3 morts et plus de 260 blessés. Géré par une équipe de Northeastern University, « Our Marathon » est un fonds d’archive en ligne qui documente les réactions suscités par cette attaque terroriste. Depuis mai 2013, plusieurs milliers de documents ont été collectés – et continuent à l’être, le fonds n’étant pas clos – en provenance des États-Unis, mais aussi d’une vingtaine d’autre pays dans le monde. Parmi eux se trouvent les messages de solidarité et de condoléance adressés à la Mairie de Boston ou postés sur les réseaux sociaux, ainsi que les documents en papier et les objets collectés par le personnel des Archives de la ville de Boston au sein du mémorial populaire apparu après l’attentat à Copley Square, désormais consultables en ligne. Le fonds comporte aussi de nombreuses photos et vidéos, ainsi qu’une série de témoignages individuels collectés dans le cadre d’un projet d’Histoire orale.

 http://marathon.neu.edu/

7. « The Charlie archive» de la Bibliothèque de Harvard

 Les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 ont suscité en France une mobilisation populaire d’ampleur historique dont de nombreux services d’archives ont entrepris de conserver les traces, en collectant notamment les hommages aux victimes et messages de solidarité déposés en place publique. Le « Charlie Archive » créé par des chercheurs et conservateurs de l’Université de Harvard vise à documenter plus particulièrement le retentissement mondial de la tuerie perpétrée au siège de Charie Hebdo et des controverses qui s’en sont suivis autour du mot d’ordre « Je suis Charlie ». Il rassemble à cette fin une collection forte déjà de plusieurs centaines de documents de tout type (messages manuscrits, dessins, bannières, photos, vidéos, sites Web, etc.), pour la plupart consultables en ligne, la collecte étant par ailleurs toujours en cours. On y trouve aussi une collection de témoignages individuels collectés dans le cadre de plusieurs projets d’Histoire orale.

Pour une présentation du fonds d’archive : http://cahl.io/

Pour accéder au catalogue et aux documents consultables en ligne : http://oasis.lib.harvard.edu/oasis/deliver/deepLink?_collection=oasis&uniqueId=wid00006

 8. « Les hommages aux victimes des attentats 2015 » aux Archives de Paris

 À la suite des attentats du 13 novembre 2015, les Archives de Paris ont entrepris de sauvegarder les messages et objets déposés en hommage aux victimes aux abords du Bataclan et des terrasses de café attaquées par les terroristes. Il en résulte un ensemble de quelque 7700 documents papier qui ont tous été numérisés et sont désormais, sauf quelques exceptions, librement consultables en ligne. D’autres documents relatifs à ces attentats et à ceux de janvier 2015 complètent, aux Archives de Paris, un fonds qui continue à s’enrichir : série de photographies documentant l’évolution des mémoriaux populaires au fil des semaines, registres de condoléances adressés à la mairie de Paris, dessins d’enfants réalisés dans des établissements scolaires, etc.

http://archives.paris.fr/r/137/hommages-aux-victimes-des-attentats-de-2015/