DOSSIERS

Tourisme mémoriel : la face sombre de la terre ? / Dark tourism: the dark side of the earth?


[PARUTION AVRIL 2017] On a déjà constaté l’étonnant développement à la fois social et culturel du, ainsi nommé en anglais, Dark tourism. Des centaines de milliers de « touristes » sillonnent la terre pour visiter des lieux de terreur politique, de combats mémorables, de souffrances toujours. Cela fait longtemps que le camp-musée d’Auschwitz-Birkenau a dépassé le million de visiteurs annuel, mais l’île de Gorée au Sénégal, le bagne de Port-Arthur en Tasmanie ou le musée de l’Holocauste à Washington n’ont rien, mutatis mutandis, à lui envier. De l’Asie à l’Afrique du Sud, via le Rwanda, de la Pologne à l’Argentine ou à Nankin, les lieux sont innombrables. S’agit-il là d’un exotisme du passé dont les scénographies mémorielles nous procurent une illusion de proximité ? Le terme de « tourisme » – qui vient de l’anglais où il n’a pas la même résonance qu’en français – ne réduit-il pas des intentions et des pratiques multiples et complexes de groupes ou d’individus ?

Dark tourism: the dark side of the earth? It has become increasingly apparent that so-called “Dark Tourism” has been on the rise, socially and culturally, for the past few years. Hundreds of thousands of “tourists” are travelling across the planet to visit sites of either political terror or of memorable battles, always associated with human suffering. For a while now, the Auschwitz-Birkenau camp-museum has been the destination for more than a million visitors per year; however, Goree Island in Senegal, the Port-Arthur penal colony in Tasmania or the Holocaust Museum in Washington continue, mutatis mutandis, to attract similarly high numbers. From Asia to South Africa via Rwanda, from Poland to Buenos-Aires or Nanking, there is a plethora of such sites. Does this phenomenon reflect the exotic allure of the past, one to which the memorial scenography produces an illusion of proximity? Does the word “tourism” reduce the complexity of the numerous motivations and practices of groups or individuals who visit memorial and historical sites?

La présentation générale et les résumés des articles seront disponibles le 30 avril 2017, l’intégralité du dossier sera livrable sous forme électronique à partir du 30 octobre 2017

 


Filmer le retour sur les lieux de la Shoah
> Par Bechtel, Delphine
   Eur'Orbem/Paris IV
> Publié le 28.01.2018
FILMING RETURN TO THE SITES OF THE HOLOCAUST Documentary films about return to the places of the Holocaust, persecution and survival belong to manifestations of dark tourism. The film director... Suite
« Du désespoir à l’optimisme ». Comment faire du clair avec de l’obscur ?
> Par Rosoux, Valérie
   Université catholique de Louvain
> Publié le 28.01.2018
“FROM THE DESPAIR TO THE HOPEFULNESS”. HOW CAN WE ENLIGHTEN THE DARKNESS? This paper is rooted in experiences that are closely or remotely related to dark tourism. It addresses the... Suite
Reading Genocide Memorial Sites in Rwanda: Eurocentrism, Sensory Secondary Witnessing and Shame
> Par Boswell, Matthew
   University of Leeds
> Publié le 28.01.2018
LIRE LES SITES MÉMORIELS DU GÉNOCIDE AU RWANDA : EUROCENTRISME, TÉMOIGNAGE SENSORIEL SECONDAIRE ET HONTE L’article porte sur des réactions littéraires ainsi que théoriques aux sites mémoriels consacrés au génocide... Suite
In situ, c’est-à-dire en face : le camp de Drancy
> Par Lefeuvre, Annaïg
   Mémorial de la Shoah-Drancy
> Publié le 16.01.2018
IN SITU, NAMELY “IN FRONT OF”: THE CAMP OF DRANCY This article questions what is at stake at the opening of the Shoah Memorial in Drancy in 2012. The modern... Suite
The Intersectionality of Dark Heritage: Overlapping histories of enslavement and incarceration
> Par Asquith, Wendy
   University of Nottingham
> Par Forsdick, Charles
   
> Publié le 16.01.2018
L’INTERSECTIONNALITÉ DE L’ « HÉRITAGE SOMBRE » : CHEVAUCHEMENT DES HISTOIRES DE L’ESCLAVAGE ET DE L’INCARCÉRATION L’article explore la façon dont le développement des études autour du « tourisme sombre... Suite
Belchite ou l’impossible dark tourism de la guerre civile espagnole
> Par Michonneau, Stéphane
   Université Lille 2
> Publié le 16.01.2018
BELCHITE OR THE IMPOSSIBLE “DARK TOURISM” OF THE SPANISH CIVIL WAR After being destroyed during the war, the former village of Belchite was preserved in ruins, beside the new one... Suite
The Dark Tourism. The Emergence of a Field
> Par Asquith, Wendy
   University of Nottingham
> Par Forsdick, Charles
   
> Publié le 10.01.2018
« DARK TOURISM » : ÉMERGENCE D’UN CHAMP L’article explore l’émergence depuis une vingtaine d’années des études universitaires sur le « tourisme noir » et analyse la terminologie relative au... Suite
Working Bibliography about Dark Tourism
> Par Asquith, Wendy
   University of Nottingham
> Publié le 23.04.2017
Dark tourism literature Thematic listing This bibliography is the result of extensive research conducted March – May 2016 as the first phase of the AHRC and LABEX-funded project ‘Dark tourism’... Suite